MENU
Alerte Info ! Quand le COVID 19 est utilisé par les pirates informatiques pour répandre des virus.
31
Mar
Comme à l’accoutumée, l’actualité sert de support aux cyberattaques en tout genre et aucun gel hydroalcoolique ni aucune distanciation sociale ne vous en protégeront !

Alors que la vague de coronavirus est désormais qualifiée de pandémie par l’OMS et que les gouvernements du monde entier prennent des mesures parfois drastiques, des pirates voguent sur l’anxiété générale pour répandre des virus –informatiques.

On retrouve en ligne de nombreuses cartes montrant, en temps réel, l’évolution du virus à travers le monde, recensant le nombre de personnes contaminées, guéries du Covid-19. Certaines cartes sont en réalité un cheval de Troie pour les pirates. En acceptant le lancement de l’application à la lecture de la carte, un malware s’installe sur le navigateur et permet de collecter les informations stockées. Mots de passe, noms, numéros de cartes de crédit, historique de navigation et cookies divers: c’est une véritable razzia de données personnelles. L’entreprise de cybersécurité Check Point rapporte que 50% des sites web liés au terme coronavirus sont malveillants !

Merci donc de vous en tenir aux informations officielles et pour avoir une vision mondiale utiliser la carte de l’Université Johns Hopkins (États-Unis).

Nous vous rappelons de veiller à mettre à jour vos antivirus(*) et  de suivre les bonnes pratiques de gestion des emails.

Alerte : Recrudescence de mails contenant des pièces jointes dangereuses ou des liens piégés !!!

Règle à respecter : Si vous ne connaissez pas l’expéditeur  et même si vous le connaissez

Et que :

  • Le message est louche : « Vous avez gagné… » ; «Voici votre facture, … »
  • Et/ou: il vous est demandé de cliquer sur un lien …
  • Et/ou : il y a une pièce jointe à ouvrir …

Action à tenir : Supprimer le mail sans toucher à la pièce jointe.

OU

dans les cas litigieux, faire parvenir le mail à vos correspondants informatique pour analyse, avant toute action !

Partagez l'article :